COLLÈGE ET LYCÉE - INTERNAT DE L'ILE-DE-FRANCE sous tutelle des pères lazaristes

7, rue du Baron de Nivière 91140 Villebon sur Yvette Tél. 01 60 10 16 46 Fax. 01 60 10 54 38 Courriel

Lundi 04 septembre rentrée des internes de 4ème et 3ème à 16h.
Mardi 05 septembre : rentrée des élèves de 5ème, 4ème et 3ème à 08h40.
Mercredi 06 septembre : rentrée spéciale 6ème à 08h40. Pas de cours pour les autres. Et rentrée des internes du lycée à 15h30.
Jeudi 07 septembre : rentrée des élèves de 2nde, 1ère et Terminales. Cours normaux pour les autres.
Plan Vigipirate en "alerte attentat"

Zoom sur la spécialité théâtre (filière L)

theatrefiliereL 
I - L’organisation des cours

Ouverte à partir de septembre 2016 dans l’établissement, la spécialité théâtre (cinq heures par semaine) s’adresse aux élèves de la série L, débutants ou non, et notamment à ceux qui envisagent de s’orienter vers les métiers du spectacle ou de l’audiovisuel. Elle est proposée, parmi les enseignements obligatoires, aux côtés des arts plastiques, de l’anglais (LVA) et des mathématiques. Il ne s’agit pas d’un simple atelier théâtre, mais d’un enseignement en trois dimensions :
- Une dimension théorique : en première, deux heures par semaine sont consacrées à un enseignement en classe sur l’Histoire et les grandes théories du théâtre, de l’Antiquité à nos jours. En terminale, ce travail se prolonge par l’étude des oeuvres inscrites au programme (qui se renouvelle chaque année).

- Une dimension pratique, trois heures par semaine étant consacrées au travail en plateau, avec :
o Un entraînement aux techniques du comédien, permettant à l’élèvecomédien de « faire ses gammes » : relaxation, échauffements, exercices de concentration et d’imagination reposant sur la mémoire sensorielle et émotionnelle, improvisations….

o La préparation régulière de spectacles ou d’auditions en public (autour de différentes scènes notamment issues des oeuvres inscrites au programme de Terminale).

Cette formation pratique vise à donner de plus en plus d’autonomie aux élèves, notamment en Terminale : guidés par le professeur et les intervenants, ils deviennent progressivement maîtres de la création théâtrale dans tous ses aspects (jeu d’acteur, mise en scène, décors, costumes, maquillage, régie son et lumières…).
Au cours de ces séances, les élèves de Terminale se constituent ensemble un journal de bord rendant compte du travail de l’année, qui fera l’objet d’un entretien à l’oral du baccalauréat.

- Une dimension critique (l’école du spectateur) : les élèves assistent ensemble à une dizaine de spectacles au minimum dans l’année, dont ils doivent analyser à tour de rôle la mise en scène (ces analyses complétant le journal de bord constitué pour l’oral). Ils sont, par ailleurs, vivement incités à assister régulièrement, par eux-mêmes, à des spectacles de leur choix.

Attention : Cet enseignement de spécialité exige une plus grande disponibilité et une plus grande mobilité que les autres de la part des élèves, car les sorties au théâtre, les rencontres avec les professionnels et certaines répétitions (à l’approche des spectacles et auditions) peuvent avoir lieu en dehors des heures de cours habituelles.
Certaines de ces activités (et notamment les sorties) peuvent demander un investissement financier supplémentaire de la part des familles.

II – L’encadrement professionnel

Cet enseignement est dispensé par M. Pignot, professeur de Français (professeur principal de la première L) et comédien, qui dispose d’une formation de metteur en scène. Le travail fourni par les élèves est, par ailleurs, régulièrement consulté et accompagné par un professionnel du théâtre.
Ponctuellement, différents intervenants du monde du spectacle (comédiens, metteurs-en-scène, costumiers, musiciens …) rencontrent les élèves et partagent avec eux leur savoir-faire.


III – Le matériel

Chaque élève doit disposer, pour les séances de pratique, d’une tenue spécifique (tenue ample et souple type « jogging » et chaussons rythmiques), d’un tapis de sport adapté à sa taille et d’un carnet de notes.
Pour les cours de théorie, il est préférable d’utiliser un classeur, et pour la constitution du journal de bord, un porte-vues (200 vues).


IV – Les épreuves du baccalauréat

La spécialité théâtre fait l’objet de deux épreuves au baccalauréat (coefficient 6 au total) :


- Une épreuve théorique à l’écrit (3 heures 30, coefficient 3), proposant un choix parmi deux sujets, qui reposent sur des documents iconographiques : la création d’un projet théâtral autour d’une pièce de théâtre inscrite au programme (sujet 1), ou l’analyse d’une ou plusieurs réalisations théâtrale(s) (sujet 2).


- Une épreuve pratique en plateau (30 minutes, coefficient 3) qui se déroule en deux temps, devant un jury constitué d’un professeur de lycée et d’un artiste professionnel :


o 15 minutes de travail théâtral (sur 12 points) : à partir du travail réalisé pendant l’année de Terminale, le jury propose au candidat de présenter une scène issue d’une des oeuvres inscrites au programme. Le candidat dispose de 30 minutes de préparation. Pour présenter sa prestation, il est accompagné de ses partenaires habituels. La proposition de jeu du candidat donne lieu à des questions du jury qui peut, en vue d’enrichir cette prestation, faire retravailler le passage présenté et proposer plusieurs exercices en rapport avec lui.


o 15 minutes d’entretien (sur 8 points), à partir d’une fiche pédagogique élaborée par le professeur (indiquant les questions abordées et la démarche suivie au cours de l’année de Terminale) et du journal de bord de l’élève.